PATOUILLARDS TEAM
marée

Toutes les marées d'après les prédictions calculées par le SHOM© Autorisation de reproduction n°59/2010

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» bienvenue a chloe
Ven 25 Juil - 18:31 par Thony

» PHOTOS NATURE
Lun 3 Mar - 9:42 par dany

» pêche au thon
Ven 28 Fév - 18:37 par phil

» baleine explose
Dim 1 Déc - 11:21 par dany

» petite BD et pétition
Dim 24 Nov - 18:13 par did56

» lLà , il y a du poisson !!
Dim 17 Nov - 9:16 par dany

» une expérience inoubliable
Dim 10 Nov - 13:07 par did56

» velo de course
Sam 23 Mar - 15:32 par marie-pierre

» Fumage lieu jaune!
Mer 20 Mar - 8:45 par did56

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


BRENIQUE,BRENNIG,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BRENIQUE,BRENNIG,

Message  jean luc le Mar 29 Nov - 17:44

BRENIQUE, BRENNIG, BERNIQUE...




Tant de noms pour nommer ce petit mollusque extrêmement courant sur les rochers des nos grèves.

Pour nous, c'est le brenique ! mais beaucoup le reconnaîtront sous le nom de patelle ou de chapeau chinois !

Les vacances de février nous offrant un temps des plus magnifique doté d'une superbe lumière, nous en profitons un maximum et avons décidé d'aller à la pêche à pied !



Que pêcher à cette époque ?

Eh bien, nous partons, chaussés de bottes, munis d'un panier et d'un couteau.



Soulevant les rochers, nous y voyons des crevettes roses, des petits dormeurs ou tourteaux, des galathées, des gobis, des loches, des étrilles...un plaisir de regarder tout ce petit monde !



En prenant garde de bien remettre les cailloux que nous retournons ; nous décidons de ramener des breniques !

Nous recherchons les breniques cachés sous les algues, ni trop gros, ni trop petits ! Il s'agit de les décoller du rocher avec un caillou ou couteau...je peux vous dire qu'ils sont bien accrochés, d'où l'expression "accroché comme un brenique à son rocher" !



Très connu, le brenique l'est beaucoup moins d'un point de vue culinaire !

Pourtant, il a un réel intérêt gustatif, très goûté, il se mange cru ou cuisiné en pâté, coquille et ragoût.

En souvenir de ma grand-mère, c'est sa coquille de brenique que je décide de faire.

Alors, en rentrant chez vous, il faut déjà les laver pour tirer le sable, il y en a toujours un peu.

Ensuite, mettez les dans un faitout sur feu vif pour détacher la chair de la coquille. Ceci fait, détachez les parties noires, le tube digestif et la tête pour ne garder que le pied. Repassez sous l'eau !

Pour la recette, il vous faudra aussi du pain, du lait, du concentré de tomate, du persil, des échalotes, de l'ail, du vin blanc, du piment de cayenne, du sel et du poivre, de la chapelure fine.

- Mixez la chair des breniques (ici j'en avais 500g)

- Faites tremper le pain (300g) dans du lait,

- Coupez 3 échalotes et 2 gousses d'ail en petits morceaux, et les mettre à revenir dans une poêle à feu doux, ajoutez les breniques

- essorez le pain, mixez le et ajoutez avec les breniques

- faites revenir

- ajoutez 2 cuillères à café de concentré de tomate, 1 verre de vin blanc, 4-5 branches de persil ciselé, sel , poivre, cayenne.

- remuez et laissez cuire 10 minutes à feu doux.

- chauffez le four thermostat 200°

- garnir des plats à gratin ou coquille de préparation, parsemez de la chapelure, mettez une noix de beurre et passez au four une dizaine de minutes.

- gratinez si nécessaire



avatar
jean luc

Messages : 60
Date d'inscription : 17/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum